+33 (0)7 66 66 84 90

Les femmes et le leadership : Une histoire de femmes

femmes

Nous ne sommes pas nées femmes, nous sommes devenues femmes

En tant que jeune femme travaillant à The Agile Company, où 60 % du personnel et des formateurs sont composés de femmes très talentueuses, j’ai pu constater les précieuses contributions que les femmes ont apportées au mouvement agile. Tout au long de l’histoire, les femmes ont démontré des qualités telles que l’adaptabilité, la collaboration et l’innovation, que je considère comme essentielles pour le leadership agile.

Depuis que j’ai rejoint The Agile Company, j’ai eu le plaisir de rencontrer plusieurs femmes qui sont à la tête de nombreuses transformations agiles pour nos clients et même au sein de notre entreprise. En travaillant avec ces leaders, j’en suis venue à apprécier la vision unique que les femmes peuvent apporter et qui, parfois, semble jouer un rôle déterminant dans la mise en place d’une culture de responsabilisation. Elles encouragent les autres à s’exprimer et à prendre des risques, ce qui peut favoriser l’intégration et l’innovation sur le lieu de travail.

Les femmes et le leadership agile

La flexibilité est un aspect important du leadership agile, et les femmes ont toujours été expertes dans l’art de concilier de multiples responsabilités et de s’adapter aux changements. Qu’il s’agisse de gérer un foyer ou de diriger une équipe, les femmes possèdent un certain nombre de compétences qui leur permettent de réagir et de s’adapter rapidement à de nouveaux défis.

La collaboration est également un ingrédient clé du leadership agile, et notre entreprise a grandement bénéficié des efforts de collaboration de mes collègues féminines. En collaborant, nos équipes ont obtenu des résultats qui n’auraient pas été possibles pour une seule personne. Les femmes sont des collaboratrices par nature, et elles sont à l’origine de nombreuses communautés qui travaillent ensemble à la réalisation d’objectifs communs. 

Je me sens très interpelée par la sous-représentation des femmes aux postes de direction, alors qu’elles constituent près de la moitié de la main-d’œuvre mondiale. Selon le rapport de McKinsey & Company, seuls 38 % des cadres de premier niveau et 22 % des cadres supérieurs sont des femmes. La situation est encore plus désastreuse pour les femmes de couleur, puisque les femmes noires, latines et amérindiennes représentent moins de 4 % des postes de direction aux États-Unis. 

Les stéréotypes et les préjugés liés au genre contribuent largement à cette disparité. La recherche montre que les individus ont souvent des préjugés inconscients, associant certains traits ou comportements à des sexes spécifiques, ce qui peut entraîner des attitudes et des comportements discriminatoires à l’égard des femmes dans des domaines tels que l’éducation, l’emploi et les postes de direction. Ces préjugés limitent les possibilités offertes aux femmes et créent des obstacles à leur promotion, perpétuant ainsi l’inégalité entre les sexes. 

Malheureusement, de nombreuses personnes continuent de croire que les femmes ne sont pas aussi capables ou compétentes que les hommes dans des rôles de direction, ce qui les empêche d’obtenir des promotions et des offres d’emploi. En outre, l’absence de systèmes de soutien et de programmes de mentorat pour les femmes sur le lieu de travail contribue également à l’écart entre les hommes et les femmes en matière de leadership

women2

Quelques exemples de femmes à la tête d'entreprises :

  • Mary Barra : Mary Barra est la présidente-directrice générale de General Motors, le plus grand constructeur automobile américain. Elle a été la première femme PDG d’un grand constructeur automobile mondial et a été classée parmi les femmes les plus puissantes du monde par le magazine Forbes. Mme Barra travaille chez GM depuis plus de 30 ans et a joué un rôle important dans la restructuration de l’entreprise après la crise financière de 2008.
  • Sheryl Sandberg : Sheryl Sandberg est directrice de l’exploitation de Facebook, la plus grande plateforme de réseau social au monde. Elle est également la fondatrice de LeanIn.org, une organisation à but non lucratif qui vise à donner aux femmes les moyens de réaliser leurs ambitions. Mme Sandberg est connue pour son plaidoyer en faveur de l’égalité des sexes sur le lieu de travail et a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, dont “Lean In : Women, Work, and the Will to Lead”.
  • Ginni Rometty : Ginni Rometty est l’ancienne présidente du conseil d’administration, présidente et directrice générale d’IBM, l’une des entreprises technologiques les plus importantes et les plus influentes au monde. Première femme à diriger IBM, elle a supervisé la transformation de l’entreprise en un géant de l’informatique dématérialisée et de l’intelligence artificielle (IA).
  • Safra Catz : Safra Catz est PDG d’Oracle Corporation, une société multinationale de technologie informatique spécialisée dans les logiciels de base de données et l’informatique en nuage. Elle a rejoint l’entreprise en 1999 et a joué un rôle clé dans sa croissance et son succès. Catz est connue pour son leadership fort et a été nommée plusieurs fois parmi les femmes les plus puissantes de Fortune.
  • Indra Nooyi : Indra Nooyi est l’ancienne présidente-directrice générale de PepsiCo, l’une des plus grandes entreprises de produits alimentaires et de boissons au monde. Au cours de son mandat, Mme Nooyi a transformé PepsiCo en une entreprise davantage axée sur la santé et a supervisé l’acquisition de plusieurs grandes marques, dont Tropicana et Quaker Oats. Elle a été reconnue pour son leadership et a été nommée l’une des femmes les plus puissantes par Forbes pendant plusieurs années.

L'égalité est la clé !

En tant que jeune femme entrant sur le marché du travail, je m’engage à défendre l’égalité des sexes en matière de leadership et à œuvrer au démantèlement de ces barrières systémiques. Il est essentiel que nous reconnaissions et que nous nous attaquions aux causes sous-jacentes de ce problème afin de créer un avenir plus équitable et plus inclusif pour tous.

En conclusion, je suis fière de faire partie d’une entreprise où les femmes représentent une part aussi importante de la main-d’œuvre, et je pense que les femmes et le leadership agile se complètent parfaitement.

Je crois que les femmes continueront à créer un lieu de travail plus agile et mieux adapté pour relever les défis du monde des affaires. En cette journée internationale de la femme, je célèbre les nombreuses contributions que les femmes ont apportées au mouvement agile et continuons à leur donner les moyens d’agir et à les soutenir pour qu’elles ouvrent la voie à l’avenir !

Alexandra Togan
Alexandra Togan

Alexandra est le nouveau membre de The Agile Company, apportant de nouvelles perspectives et une passion pour la collaboration afin d'aider l'entreprise à prospérer dans ses efforts agiles.